Journal d'une femme noire : l'Atlantide de Kathleen Collins

Mis à jour : mai 27

Publié à titre posthume, sous la direction de sa fille, Nina Lorez Collins, Journal d'une femme noire de Kathleen Collins est une transmission puissante.

Ses écrits, sensibles et sans fioriture, aux rythmes surprenants dans leur brièveté, touchent à l'irréel et aux secrets d'une femme afro-américaine.



Elle a couché sur le papier l'existence complexe de la pensée noire dans les années soixante, fut l'une des premières réalisatrices afro-américaines en 1982 avec son long-métrage, récemment redécouvert et enfin reconnu, "Losing Ground". Kathleen Collins était une femme engagée, un talent resté trop longtemps méconnu. Militante du SNCC* pendant le Civil Rights Movement*, écrivaine, dramaturge et cinéaste, elle est décédée prématurément en 1988. Elle était une des voix marquantes des femmes noires au sortir de la ségrégation aux Etats-Unis.


Disponible en librairie le 5 juin , Journal d'une femme noire, de Kathleen Collins, aux Editions du Portrait, est un recueil de nouvelles ponctuées de lettres de correspondance ou encore d'extraits de son journal intime.

"Lire Journal d'une femme noire, ce fut comme retrouver l'Atlantide de Kathleen Collins."*

Ces personnages sont blancs et noirs, des créatifs aux esprits complexes, touchants et atypiques. Ils nous racontent leurs vies embrouillées et nous livrent leurs pensées exaltantes. Ils nous éclairent sur les jubilations, les destins et les peines de l'émancipation afro-américaine.


Célébrée par le Women Prize for fiction en 2019, Kathleen Collins nous livre ici une narration lucide sur son époque, écrite près du cœur.


Satirique, sans compromis, et poignant, ce recueil est un "véritable trésor de la pensée noire".


*Student Nonviolent Coordinating Committee (littéralement « Comité de coordination non-violent des étudiants ») est l'un des principaux organismes du mouvement afro-américain des droits civiques dans les années 1960. (Source : Wikipédia)


*Le mouvement Afro-Américain des droits civiques (en anglais : American civil rights movement) est une période allant de 1954 jusqu'à 1968 et désignant le mouvement américain qui visait à établir une réelle égalité de droits civiques pour les Noirs américains en abolissant la législation qui instaurait la ségrégation raciale aux États-Unis d'Amérique. Le pasteur baptiste Martin Luther King, partisan de la non-violence, en devient l'une des figures les plus célèbres tout comme la militante des droits civiques Rosa Parks. (Source : Wikipédia)


*Citation d'Elisabeth Alexander qui a signé la préface du livre.

36 vues

NOUS CONTACTER

contact@voolu.fr

 

 

DÉCOUVREZ LA NEWSLETTER VOOLU

© 2023 par Voolu Créé avec Wix.com