La Menace Andromède : le techno-thriller de l'été

En 1967, l’exposition à une bactérie d’origine extraterrestre nommée Variété Andromède décima presque entièrement une bourgade de l’Arizona. Pendant cinq jours, une équipe de scientifiques œuvra sans relâche pour endiguer l’épidémie qui menaçait de tout anéantir sur son passage…

Cinq décennies plus tard, un drone détecte une anomalie au milieu de la jungle amazonienne. La Variété Andromède est de retour ! Et elle a muté…

Réunis en urgence, scientifiques et militaires savent que le temps leur est compté. Le virus se propage et gagne du terrain. Jusqu’à bientôt menacer toute forme de vie sur Terre…



La Menace Andromède de Daniel H. Wilson est la suite de La Variété Andromède, roman de science-fiction de Michael Crichton publié en 1969.


Ce techno-thriller donne le ton dès les premières lignes : "Vous trouverez dans ces pages la reconstitution méticuleuse d'une crise scientifique qui dura cinq jours et dont le point culminant fut la menace d'une extinction de notre espèce."


Les ennuis commencent quand une forme noire se dresse dans la profondeur de la jungle amazonienne. Une masse noire qui grandit et détruit toute forme de vie autour d'elle. Un fléau, une peste, qui tue tout ce qu'elle approche et qui n'aurait pas été conçue par l'homme.


"Le futur est plus proche que la plupart d'entre nous ne l'imaginons." Michael Crichton

Le Projet Vigilance Éternelle, qui avait vu le jour à la suite de "l'incident" détaillé dans La Variété Andromède, conséquence d'un programme de recherche d'armement qui avait mal tourné, reprend donc du service.


Peu après le milieu des années 1960, l'armée américaine avait déployé une série d'engins sans pilote, afin de rechercher dans les couches supérieures de l'atmosphère des microparticules utilisables dans la fabrication d'armes.


En février 1967, la plateforme Scoop VII réussit à trouver exactement ce que les militaires désiraient, mais la souche Andromède originelle – plus tard baptisée SA-1 – se révéla bien plus virulente que d’aucuns l’avaient supposé.


Avant d’être récupérée par le personnel militaire, la capsule de retour avait été exposée à la curiosité de civils bien imprudents. La microparticule avait bientôt infecté et éradiqué la totalité des quarante-huit personnes qui composaient la population de Piedmont, Arizona, à l’exception d’un vieil homme et d’un nouveau-né.


Près de 50 ans après sa première apparition, cette menace exotique est de retour et une nouvelle équipe est constituée afin de l'endiguer.



Foncez chez votre libraire, si vous êtes fan de Michael Crichton !


Daniel H. Wilson a réussi son pari. Celui d'offrir une suite digne de ce nom à La Variété Andromède, un techno-thriller qui comblera les lecteurs fans de science-fiction.


Rapport d'incidents, retranscriptions de communication, rapports scientifiques et autres dossiers classés secret-défense vous tiendront en haleine tout du long.


Sous forme d'hommage, Daniel H. Wilson débute les chapitres de son roman par des citations de Michael Crichton.


Le style est haletant, rythmé et les descriptions scientifiques et technologiques combleront les fans du genre.


La Menace Andromède est sans aucun doute le roman de science-fiction de l'été !


Paru aux Editions de l'Archipel, le 18 juin 2020. 368 pages. 22€



17 vues

NOUS CONTACTER

contact@voolu.fr

 

 

DÉCOUVREZ LA NEWSLETTER VOOLU

© 2023 par Voolu Créé avec Wix.com